Départ à la fraiche après un petit dejeuner...mais ça part fort tout de suite avec une bonne vieille montée des familles, logiquement suivie d'une descente abrupte et ensuite nous serons pendant longtemps sur des sentiers ravinés et détrempés.

On vous déconseille de faire cette étape s'il pleut ou s'il a plu la veille...ce serait dans le meilleur des cas difficile, pénible et peut être même dangereux.

Montlauzun_Aube_Nouvelle_20

L'arrivée sur Lauzerte marque une première étape. La montée est un peu longue mais le village charmantsauf qu'ils ont coupé l'eau au bar...pas de café, pas de wc...

Montlauzun_Aube_Nouvelle_34 Montlauzun_Aube_Nouvelle_35 Montlauzun_Aube_Nouvelle_25

Nous parcourons un chemin non loin de lagunes au bas de Lauzerte sous un "genre" de neige de coton. Il s'agit de peluches  d'arbres non identifiés. C'est assez impressionnant.

Montlauzun_Aube_Nouvelle_44 Montlauzun_Aube_Nouvelle_41

Le chemin reprend à l'ombre ..ouf...il fait un temps magnifique mais ça cogne fort! La végétation est très dense et très verdoyante.

Montlauzun_Aube_Nouvelle_55

Notre marche sera courte aujourd'hui mais très accidentée (de fortes montées, d'abruptes descentes).
Une pause canard-saucisse s'impose. Nous déjeunons alors en face de la chapelle St Sernin.
Comme d'habitude, on se régale :)) et hop, c'est reparti...mais le plus dur vient pour nous.
1,3km sur la route sous un soleil de plomb, sans un seul coin d'ombre.......................................ça monte, ça descend, ça remonte, ça redescend et ça chauffe...mais ça chauffe?!!

Je vous passe la suite des montées/descentes parce que rien que de l'ecrire ...je me fatigue! Nous voilà enfin à l'Aube Nouvelle...Au bout d'une montée...sans ombre ;))

C'est un très sympathique hotel de campagne à la sympathique terrasse ombragée.

Montlauzun_Aube_Nouvelle_64


Une pression bien fraiche plus tard, nous découvrons l'intérieur de l'hotel (trés jolie salle de restaurant) et notre chambre.
Elle est niquel, accueillante, mignonne et fonctionnelle...parfait. Un sans faute sur le logement.
Après une sieste voluptueuse, nous goutons ( saucisse??) en regardant les randonneurs toujours sur le chemin à cette heure tardive. Le temps s'est clairement dégradé et nous les regardons s'éloigner vers Durfot alors que nous sommes propres, reposées, repues et au chaud...c'est mal mais bon :))

Finalement, à force de trainer, le temps revient au beau et il est temps d'aller dîner...bien foutu la vie, non?

L'hotel propose un menu demi-pension tout à fait honorable. Je vous le conseille.
On ne saura trop vous parler de l'accueil du patron...qui est un monsieur adorable!
Allez hop, au lit!!!